Entre tradition et modernité…

 

La vinification est naturelle, minimaliste, très peu interventionniste avec pour seul objectif : la révélation des terroirs.
La priorité est de révéler le caractère des Mâcon : fraîcheur, fruit, fleur et minéralité avec la recherche de la finesse, pureté aromatique et du meilleur équilibre entre gras et vivacité.


 

Dès l’arrivée de la vendange à la cuverie, un pressurage pneumatique, doux et lent, est réalisé pour une meilleure extraction. Le moût obtenu est alors débourbé à basse température, pour clarifier les jus, plus ou moins longuement en fonction du millésime. Les fermentations alcooliques démarrent ensuite, selon les cuvées, en cuves à température contrôlée ou en fût de chêne français. Elles durent plusieurs semaines au cours desquelles les levures (naturellement présentes dans les jus) transforment les sucres en alcool. Elles sont suivies par les fermentations malolactiques qui permettent d’attendrir et de stabiliser les vins.

 

Puis un soutirage est effectué pour retirer les lies grossières avant l’élevage sur lies fines. Pour la cuvée en fût, des bâtonnages sont parfois réalisés pour remettre les lies en suspension  afin de développer la complexité des arômes.


 

Après dégustations, certaines cuves sont sélectionnées et assemblées pour l’embouteillage. Les mises en bouteille se font au domaine à partir du printemps, les dates sont déterminées en fonction du calendrier lunaire.
Les bouteilles sont ensuite conservées en cave climatisée jusqu’à la vente.

 

 

la passion en héritage...